top of page

Psychologue - Psychothérapeute pour accompagner les adultes qui vivent dans un contexte de violences conjugales à Lyon

Psychothérapie de l'adulte à Lyon par une psychothérapeute. Rosine FEISTL, Psychologue-Sophrologue à Lyon 2 Cordeliers, spécialisée en thérapie individuelle  sur les violences conjugales. Soutien pour adulte. Consultez horaires et prenez rendez-vous en ligne
Thérapie pour accompagner les victimes de violence conjugale et les personnes violentes dans leur couple
Adultes à partir de 18 ans
Première séance : 45 minutes
Séance de suivi : 45 minutes

Qu'est-ce que c'est une violence conjugale?

Une violence conjugale est un acte de violence physique, verbale et/ou émotionnelle posé dans le couple par l'un des partenaires à l'encontre de sa/son partenaire. Cette violence peut être réciproque, les protagonistes ayant tous deux des paroles et/ou des comportements violents. Aussi, les inégalités au sein du couple montrent qu'il peut également y avoir une violence économique. L'un des partenaires veut contrôler l'argent dans le foyer, ce qui rend l'autre dépendant.

Pourquoi il y a de la/des violence(s) conjugale(s)?

Les violences conjugales témoignent d'une difficulté à communiquer et d'une difficulté à gérer des émotions négatives, dont les origines peuvent être anciennes et avoir occasionnées des traumatismes. Dans certains cas, les partenaires rejouent des événements pouvant avoir eu lieu durant l'enfance.

 

Quels sont les exemples de violences conjugales? (Liste non exhaustive)

  • Un mari violente sa femme car enfant il a vécu dans un climat de violence. Il a vu et/ou entendu son père battre sa mère. A l'âge adulte, il répètera ce qu'il a vécu durant son enfance, car il n'y aura probablement pas eu de prise en charge psychologique à cette époque pour l'aider à traiter ses traumatismes, à mettre des mots sur ce qu'il a vu/entendu, et à exprimer ses ressentis.

  • Une personne qui manque de confiance en elle, car elle n'a pas été élevée dans une famille aimante, affectueuse, enfant elle aura intériorisé qu'elle n'était peut être pas digne d'être aimée. A l'âge adulte, elle s'orientera inconsciemment vers des personnes violentes, qui lui manqueront de respect, qui l'humilieront, la rabaisseront, et/ou qui la maltraiteront.

  • Concernant les violences sexuelles, être en couple ne signifie pas que le/la partenaire soit obligé(e) d'avoir des relations sexuelles quand il/elle n'en a pas envie. Lorsqu'il y a une pression exercée par un partenaire pour que l'autre cède à ses avances (insiste à plusieurs reprises jusqu'à temps que le "non" devienne "oui", fait du chantage affectif), il s'agit d'une violence conjugale. Forcer quelqu'un à avoir des rapports sexuels et certaines pratiques sexuelles, quelque soit la méthode utilisée pour y parvenir (violence physique, manipulation psychologique) est considéré comme un viol.

Pourquoi il y a des comportements violents au sein d'un couple?

Des comportements violents peuvent avoir lieu dans le couple quand l'un des partenaires ou les deux présente(nt) une ou plusieurs de ces problématiques :

  • une jalousie excessive,

  • des addictions (alcool, drogue dure, addiction sexuelle, dépendance aux jeux d'argent),

  • une maladie psychiatrique,

  • un besoin de tout contrôler dans son environnement,

  • une difficulté à gérer ses pulsions, y compris l'état de frustration qui peut en découler,

  • une difficulté à gérer ses émotions négatives,

  • un besoin de se venger,

  • un manque d'estime de soi.

Comment réagissent généralement les victimes de violences conjugales?

Il est fréquent de voir des victimes de violences conjugales qui ne se reconnaîtront pas dans une place de victime ou qui auront des difficultés pour demander de l'aide extérieure quand elles auront conscience du problème. Elles vont:

  • tenter de cacher leur problème par honte, ce qui pourra occasionner un isolement social,

  • être dans le déni en minimisant les faits,

  • porter l'entière responsabilité des actes de violence qui ont été commis par leur partenaire.

Ces personnes prendront beaucoup de temps avant d'oser porter plainte.​

 

Comment se positionnent généralement les personnes violentes au sein de leur couple?

Les personnes violentes pourront adopter deux comportements:

  • se sentir coupable et avoir de la culpabilité,

  • ou au contraire se victimiser, elles refuseront de porter leur responsabilité.

 

Qui sont les victimes de violences conjugales et qui sont celles qui les violentent?

Les victimes de violences conjugales peuvent être des femmes ou des hommes, de tout milieu social confondu, quelque soit le pays dont ils sont originaires, leur culture, leur religion ou leur orientation sexuelle. L'inverse est aussi vraie pour les partenaires violents. Il peut également y avoir des violences conjugales chez les couples hétérosexuels et chez les couples homosexuels. 

 

Pourquoi faut-il demander de l'aide le plus tôt possible à son entourage et à des professionnels de santé?

La violence dans le couple doit être prise au sérieux car elle peut avoir de graves conséquences sur la santé mentale et physique de la victime, pouvant aller jusqu'à un passage à l'acte irrémédiable (suicide ou agression occasionnant la mort du partenaire). Il est important de ne pas rester seul(e), de demander l'aide à des professionnels et à des dispositifs compétents, telles que les associations d'aide aux victimes.

Quand est-il le moment de consulter une psychologue pour obtenir un soutien psychologique?

Lorsqu'une personne, qu'elle soit la victime ou la personne violente, prend conscience que:

  • la relation de couple la fait souffrir,

  • qu'elle admet que la violence est inacceptable au sein de son couple,

  • qu'elle se sent prête à en parler.

Je propose une psychothérapie individuelle avec une approche intégrative, à laquelle je peux associer des exercices à faire. Elle permet d'appréhender ce qui, dans votre enfance et votre parcours, a stoppé votre évolution harmonieuse et entraîné un schéma de vie inadapté pour vous. Elle vise à accompagner les personnes victimes de violence conjugale, ou les personnes violentes avec leur partenaire, dans leur parcours de compréhension et de guérison. Mon approche encourage les patients à développer de nouvelles perspectives face aux défis de la vie, notamment ceux liés aux violences conjugales. Il est important de comprendre que la thérapie n'est pas une solution instantanée, mais un processus nécessitant l'engagement actif du patient ainsi que de la psychologue-psychothérapeute. Les petits pas, tels que l'apprentissage de la gestion des émotions, peuvent conduire à des progrès significatifs.

Par ailleurs, une orientation vers des groupes de parole pourra être préconisée.

Psychothérapie individuelle à Lyon - 2
Qui sont les psychothérapeutes en France?

> Psychologues cliniciens 

> Psychiatres

> Psychothérapeutes agréés par l'agence régionale de santé (ARS)

Ils ont tous un numéro RPPS. Le numéro ADELI disparaîtra en 2025.

Attention: Une certification seule ne permet pas d'être psychothérapeute. Soyez vigilants. Beaucoup de praticiens certifiés proposent une psychothérapie sans agrément de l'ARS. Peu importe leur spécialisation, cela signifie que leur parcours professionnel n'est pas reconnu par l'ARS pour la pratique de la psychothérapie. Ils ne sont pas psychothérapeutes.

Quelles sont les modalités d'une prise en charge à mon cabinet?
Prendre un RDV avec Rosine FEISTL Psychologue - Psychothérapeute - Sophrologue pour ados, adultes et couples à Lyon - 2
1- Un échange téléphonique

Avant de convenir d'un premier rendez-vous, nous échangerons par téléphone afin que je puisse mieux cerner votre motif de demande de consultation psychologique. En revanche, si votre état de santé est très dégradé, il est souhaitable que vous consultiez un psychiatre, ou que vous fassiez une thérapie cognitivo-comportementale et/ou une hypnothérapie auprès de l'un(e) de mes consoeurs/confrères spécialisé(e).

2- La première séance dite séance d'anamnèse

Vous serez invités à reprendre votre parcours, à faire comme un résumé de votre histoire en abordant peut être des événements qui vous sembleront pertinents à partager. Puis, vous aborderez l'événement récent ou les événements récents qui vous a/auront motivé à demander l'aide d'une psychologue, ainsi que l'état de santé dans lequel vous vous trouvez.

Vers la fin de cette première rencontre, je vous présenterai mon cadre de travail et le contrat thérapeutique, à savoir l'engagement pris entre les patients et moi (durée des séances, rythme préconisé, honoraires, téléconsultation, honorer les rendez-vous, ponctualité, etc) et/ou je vous dirai si une réorientation vers un(e) autre professionnel(le) est préférable.

Enfin, si vous avez des questions sur mon activité, et sous réserve qu'il nous reste du temps, vous pourrez me les poser avant de clôturer le rendez-vous.

Psychothérapie de l'adulte pour des problèmes de violences conjugales à Lyon ou à distance en visio
Psychothérapie individuelle des adultes qui vivent dans un contexte de violences conjugales à Lyon - Presqu'île
3- Un délai de réflexion

Vous aurez un délai de réflexion pour décider d'entamer une thérapie individuelle au sein de mon cabinet, ainsi que pour définir la fréquence de vos séances. Je ne vous donnerai pas de deuxième rendez-vous sans que vous ayez pris le temps de réfléchir. 

La fréquence des consultations que je propose peut être à raison d'une séance hebdomadaire ou une séance tous les 15 jours, selon le choix des patients. Une psychothérapie est efficace que si la régularité des séances est respectée. Les consultations ponctuelles, dites de soutien psychologique, ne sont proposées qu'aux patients ayant déjà effectué une thérapie avec moi et souhaitant renforcer leurs acquis. Toutefois, si vous pensez que votre état de santé vous permet d'avancer, d'aller mieux, avec une séance par mois, nous pourrons en discuter avant de confirmer le démarrage de votre thérapie.

4- L'accompagnement

Vous aurez la possibilité d'avoir des séances à distance par visioconférence ou en présentiel à mon cabinet. Bien que vous ayez le choix, il est souhaitable que vous soyez à l'aise dans les deux cas de figure afin que je puisse vous proposer l'ensemble de mes créneaux disponibles. 

Lors de vos séances, vous pourrez reprendre la où nous nous sommes arrêtés la fois précédente, ou vous pourrez parler d'un événement récent qui vous semblerait important d'aborder. De mon côté, j'apporterai une écoute active. Je pourrai vous poser des questions afin de préciser vos ressentis ou de m'éclairer davantage sur votre situation. Je partagerai mon analyse, ainsi que mes questionnements. Je vous guiderai au mieux pour que vous puissiez avancer dans vos réflexions. Par ailleurs, il m'arrivera de vous soumettre des exercices d'introspection à faire, puis d'autres exercices à appliquer dans vos interactions sociales. Bien évidemment, vous serez libres de les faire ou non. Cependant, entendez qu'ils vous seront proposés comme des outils utiles sur lesquels vous pourrez prendre appui afin d'avancer dans votre thérapie. Il ne s'agit pas de faire des devoirs. Mais bien de vous rendre acteurs/actrices dans votre démarche d'aller mieux. Une thérapie nécessite l'investissement des patients et de la psychologue. Il n'y a pas de remède magique. C'est un travail d'équipe.

Psychologue - Psychothérapeute à Lyon - 2 - Cordeliers
bottom of page