top of page
  • Proposez-vous des consultations à domicile?
    J'effectue des consultations en présentiel à mon cabinet situé à Lyon 2ème, ou en distanciel par vidéo Skype. Aucune consultation à domicile n'est proposée.
  • Quelles sont les conditions à respecter pour modifier ou annuler un rendez-vous?
    Outre pour des motifs impérieux, vous pouvez modifier ou annuler un rendez-vous dans un délai de 2 jours ouvrés avant la date prévue. A défaut, les honoraires seront dus, voire il ne vous sera plus possible de reprendre un rendez-vous dans ce cabinet. Il est important que les patients soient respectueux de mon cadre de travail. Comprenez qu'en annulant ou en modifiant votre rendez-vous suffisamment tôt, cela pourra aider un(e) patient(e) susceptible d'avoir besoin de me consulter. Aussi, cela me permettra d'adapter au mieux mon planning en fonction des demandes qui me seront faites. Comptant sur votre compréhension.
  • Quels sont les honoraires pour la téléconsultation?
    Les téléconsultations sont proposées pour la thérapie analytique (psychothérapie) et pour la thérapie de couple. Les honoraires sont identiques à ceux pratiqués en cabinet.
  • J'ai consulté un(e) professionnel(le) pensant qu'il/elle était psychologue. Lorsque j'ai transmis sa facture à ma mutuelle, le remboursement a été refusé car il ne s'agissait pas d'un(e) vrai(e) psychologue. Pouvez-vous me confirmer que vous l'êtes bien?
    Les titres de psychologue et de psychothérapeute sont protégés en France. Il faut avoir le diplôme (pour un psychologue le master 2 de psychologie clinique Bac + 5 ans) et être inscrit dans une agence régionale de santé (ARS). Elle attribue un numéro ADELI permettant aux patients d'avoir la confirmation qu'ils consultent un(e) professionnel(le) réglementé(e). Ce numéro est obligatoire dans une facture. Les psychologues et les psychothérapeutes l'indiquent en général dans leur site et/ou dans leur agenda en ligne. Cela est indiqué pour ma part. Sachez également que ce numéro va évoluer courant 2024 pour devenir un numéro RPPS comme celui qui est attribué aux soignants (médecins, infirmiers, kinés etc). Lorsqu'un praticien a un niveau master sans un numéro ADELI, cela signifie probablement qu'il a un niveau bac + 4 ans ou alors qu'un centre de formation a nommé son certificat "master". Dans le premier cas, il n'est pas allé au bout du cursus. Dans le second cas, le certificat indique que le praticien a fait une formation dont l'intitulé du document cherche à ressembler à un diplôme reconnu par l'état. Pour autant, le praticien n'est pas psychologue, ni psychothérapeute. Par ailleurs, vous pouvez trouver des avis publiés sur internet laissant croire que certains professionnels seraient réglementés. Ce sont aux patients de le vérifier. Beaucoup ne font pas la différence avec les psychopraticiens, thérapeutes, psychanalystes, hypnothérapeutes, sophrologues, coachs, psycho-analystes et psycho-énergéticiens etc qui ne sont pas réglementés. Les intitulés de métier sont extrêmement variés. Puis, les diminutifs employés par ces praticiens, tels que "psy" ou "psycho", pourront également vous induire en erreur. Aussi, les noms de cabinet et/ou les sites de ces praticiens indiquant qu'ils feraient de la psychothérapie sans être psychothérapeutes sont nombreux. Enfin, j'ai pu constater que de très nombreux praticiens, avec l'aide de professionnel du digital, prenaient régulièrement appui sur le travail des psychologues pour la création de leur site, de leur blog, ou pour alimenter des pages professionnelles sur des réseaux sociaux. Ils s'inspirent même des sites créés par les psychologues et/ou du site de Doctolib. Google ne vérifie pas la légalité des contenus, ni des fiches établissement publiées sur maps, qui sont malheureusement souvent trompeuses. Afin de légitimer leur activité dans la pratique de la psychothérapie, et ainsi vous donner envie de les consulter, ils vont tout mettre en oeuvre pour présenter une belle vitrine. Un "curriculum vitae" qui étale leurs formations, de jolies photos, etc. Cela vous séduira, puis vous donnera une impression de sérieux et de professionnalisme qui vous incitera à prendre rendez-vous avec eux en toute confiance, comme si vous alliez consulter un ou une psychologue diplômé(e). Il est donc tout à fait normal que vous soyez perdus. Malgré ceux qui prétendront le contraire, c'est souvent leur but que vous soyez en difficulté pour différencier les psychologues-psychothérapeutes des autres praticiens. Si le doute persiste, vous pouvez contacter l'ARS de votre département pour vérifier si la personne que vous envisagez de consulter, ou que vous consultez déjà, est psychologue ou psychothérapeute. Le répertoire qui enregistre tous les professionnels réglementés de France a été mis en place justement pour que les patients puissent faire la distinction. Bien évidemment, vous êtes libres de demander de l'aide à qui vous souhaitez. L'important c'est que vous soyez alignés avec votre choix, et que vous preniez l'entière responsabilité de celui-ci. Avant de finir, certains cabinets mélangent les psychologues avec des praticiens non réglementés. C'est le cas de celui où j'exerce. J'entends que j'ai potentiellement une part de responsabilité dans vos possibles difficultés à nous distinguer. C'est pourquoi je vous présente toutes mes excuses.
  • Vos honoraires sont-ils remboursés?
    Ces honoraires ne sont pas remboursés par l'assurance maladie. Le tiers payant, la carte vitale, et l'ordonnance sont refusés. Certaines mutuelles sont susceptibles de rembourser ces consultations (psychologie et/ou sophrologie) selon le contrat que vous avez souscrit. Renseignez vous auprès de la vôtre. Un tarif réduit pour les consultations individuelles de psychothérapie (séance de suivi) est proposé sous certaines conditions aux personnes en situation modeste qui souhaiteraient consulter une psychologue non conventionnée. Les informations sont indiquées dans la page "Honoraires", consultez les conditions de paiement.
  • Est-il possible de prendre des séances ponctuelles pour la thérapie psychocorporelle?
    Je vous recevrai pour une première séance dite d'anamnèse afin de recueillir toutes les informations qui me seront utiles pour construire votre protocole. Cela est valable aussi pour un adolescent. Mais il n'y aura pas de séances ponctuelles de proposées. Vous, ou votre enfant, pourrez réfléchir, et décider si vous souhaitez faire une thérapie de 6 séances, de 8 séances, ou ne pas vous engager. Le protocole a plusieurs étapes pour permettre à la personne d'atteindre son objectif. Et ce type de thérapie requiert un investissement important autant pour la personne accompagnée que pour la sophrologue. Afin de respecter toutes les étapes du protocole, je n'effectuerai pas de séances ponctuelles, ni de séances trop espacées. Cela risquerait d'empêcher la personne d'atteindre son objectif. Ce type de thérapie a un coût. Toutefois, l'objectif est que la personne reparte avec des outils pour mieux vivre ensuite, et pour être en mesure d'appréhender plus sereinement les événements de la vie auxquels elle pourrait être confrontée à l'avenir. C'est à chacun de voir ce qu'il souhaite investir, ce qu'il peut investir, pour son mieux être ou celui de son enfant. Maintenant, si vous savez ne pas être en mesure de faire un protocole complet, ou ne pas pouvoir financer le protocole de votre enfant, il vous faudra trouver une praticienne avec des honoraires plus adaptés à votre situation, qui proposerait des séances ponctuelles, ou alors envisager peut être une autre prise en charge.
  • Quelles sont les modalités de règlement?
    Toutes les informations sont données dans la page "Honoraires", ainsi que dans les conditions de paiement, qui se trouvent en bas de page. Si vous avez une question spécifique, n'hésitez pas à me contacter.
  • Puis-je prendre un rendez-vous pour quelqu'un d'autre?
    Vous pouvez prendre un rendez-vous pour votre enfant s'il est âgé de 12 ans et plus, ou pour un adulte si vous avez obtenu préalablement son accord. Un échange téléphonique sera nécessaire avec le représentant légal de l'enfant pour confirmer le rendez-vous. Si vous prenez un rendez-vous pour un(e) adulte, veillez à ce qu'il/elle ait consulté mon site pour prendre connaissance du fonctionnement de mon cabinet. Puis, assurez vous qu'il/elle m'appelle pour un échange téléphonique d'une dizaine de minutes afin de confirmer le rendez-vous.
  • Si j'ai du retard/si nous avons du retard à mon/notre rendez-vous, serais-je/serons-nous quand même reçu(e)(s)?
    Oui vous serez reçu(e)(s). Cependant, cela occasionnera une diminution de la durée de votre consultation.​
  • Intervenez-vous dans le cadre d'une procédure judiciaire?
    Veuillez consulter un(e) psychologue spécialisé(e) dans l'expertise judiciaire. ​
  • La séance dure 45 min. Mais je ressens le besoin d'être écouté(e) plus longtemps, est-ce possible?
    Oui vous pouvez être reçu(e) 1h30 si besoin, et si vos ressources vous le permettent. Lorsque vous souhaitez avoir un temps supplémentaire, il est possible de réserver 2 créneaux. Les honoraires correspondront au montant de 2 séances. Si la séance déborde de 5 min parce que votre état le nécessitait ce jour là, et si cela n'impacte pas les rendez-vous suivants, les honoraires resteront inchangés. En revanche, au delà de 10-15 min, cela occasionnera une majoration.
  • Vous m'avez reçu plusieurs fois, mais après réflexion j'estime que votre méthode de travail ne me convient pas. Puis-je arrêter la thérapie?
    L'alliance patient/psychologue se crée avec le temps. Cependant, si vous estimez ne pas pouvoir me faire confiance pour vous accompagner, il sera préférable d'arrêter la thérapie. Une psychologue ne peut pas convenir à tout le monde. Je respecterai votre décision. Si vous souhaitez arrêter vos séances parce que je ne vous ai pas dit ce que vous vouliez entendre lors du précédent rendez-vous, parce que je ne suis pas comme votre ancien(ne) psychologue, parce que vous pensez ne pas avoir été suffisamment éclairé(e), parce que vous doutez de l'intérêt de faire votre thérapie, ou parce que vous avez été chamboulé(e) en abordant des choses douloureuses durant la séance, cela fait partie intégrante du travail thérapeutique. Dans ce cas, je vous encouragerai davantage à poursuivre vos soins et à exprimer votre contrariété/désaccord concernant le retour que j'aurai pu vous faire en séance, ou vos doutes, voire à exprimer ce qui vous a affecté, touché. C'est là dessus que nous pouvons travailler ensemble. Ce sont tous vos ressentis et toutes vos émotions exprimés qui vous permettront d'aller mieux demain. Une thérapie est vivante. Il y a donc des hauts et des bas. C'est le processus thérapeutique qui est en marche. ​
  • Proposez-vous des consultations ponctuelles de soutien psychologique?
    J'accompagne en priorité les personnes qui souhaitent faire une psychothérapie ou une thérapie psychocorporelle. Les consultations ponctuelles de soutien psychologique sont possibles pour les patients que j'ai déjà suivi. Les nouveaux patients qui ne veulent pas entamer un travail sur eux-mêmes, un travail de fond, doivent s'orienter vers mes confrères.
  • Je vous ai consulté une première fois il y a plusieurs mois. Cependant, à l'époque je n'étais pas prêt(e) à faire un travail sur moi-même. Puis-je reprendre un rendez-vous pour débuter une psychothérapie?
    Vous pourrez prendre un rendez-vous de suivi pour débuter votre thérapie. Simplement, il sera nécessaire d'échanger avant par téléphone pour que je puisse vous rappeler le cadre, et m'assurer que vous avez compris ce que signifiait un engagement thérapeutique.
  • Je me sens dans l'incapacité d'aller travailler/je me sens dans l'incapacité d'aller à l'école, pouvez-vous me faire un certificat médical?
    Seuls les médecins sont habilités à faire des certificats médicaux pour justifier d'une incapacité de travail, y compris pour la scolarité.
  • J'avais des attentes en venant consulter une psychologue. J'ai été déçu(e) par mes anciennes expériences. Aujourd'hui j'hésite à reconsulter. Pouvez-vous me rassurer concernant votre façon de travailler?
    J'ai décrit ma façon de travailler dans les pages "psychologie". En tant que psychologue, je guide les patients dans leur élaboration mais je ne peux en aucun cas faire tout le travail à leur place. Je ne peux en aucun cas vous prédire l'avenir non plus. Faire le choix d'être accompagné(e) dans son cheminement intérieur par une psychologue est d'abord une affaire de rencontre. Aucune promesse ne peut être faite lors d'un simple échange téléphonique. A travers cette question, j'entends que cela peut être frustrant pour vous de cheminer lors d'une thérapie sans savoir à l'avance où cela va vous mener, sans avoir de garantie. Cela peut être déstabilisant aussi de faire la connaissance d'une nouvelle psychologue et de partager avec une inconnue votre histoire, vos blessures, et peut être de dévoiler vos failles. La seule certitude que vous avez lorsque vous me contactez c'est que vous n'allez pas bien dans le moment présent, et que vous souhaiteriez trouver vos solutions. A mon niveau, je proposerai éventuellement de nous rencontrer. A partir de là seulement nous pourrons envisager ou non une suite. ​ Aussi, une psychologue qui traite ses patients par la parole, comme c'est mon cas, ne vous permettra pas obligatoirement de trouver l'apaisement en une seule séance, ni en 2 séances, surtout si vous êtes en souffrance depuis dès mois, voire dès années. Le processus de changement nécessite du temps pour traiter certaines problématiques. Beaucoup de nouveaux patients veulent tout, et tout de suite. Hélas l'impatience va à contresens d'une thérapie quelle qu'elle soit, y compris pour une thérapie brève. Si vos attentes sont en inadéquation avec ce que mes différentes pratiques peuvent vous apporter, il sera préférable de ne pas consulter.
  • Faites-vous des diagnostics?
    Si vous souhaitez obtenir un diagnostic, je vous invite à consulter un médecin psychiatre et/ou à passer des tests auprès d'un(e) neuropsychologue. Le médecin traitant pourra également évaluer la pertinence pour vous de faire une psychothérapie.
  • J'ai effectué une thérapie psychocorporelle avec vous. Actuellement, j'estime avoir besoin d'une psychothérapie pour traiter d'autres problèmes. Pouvez-vous m'accompagner?
    Selon le déroulement de votre thérapie psychocorporelle, il sera possible de poursuivre une prise en charge pour des consultations psychologiques. Dans ce cas, vous pourrez réserver directement une séance de suivi pour débuter votre psychothérapie. Cependant, je souligne que j'évaluerai la pertinence de vous accompagner ou de vous réorienter vers des confrères. Cela ne sera pas obligatoirement possible avec tout le monde, même lorsque la thérapie psychocorporelle se sera bien déroulée. Il faudra tenir compte de la problématique que vous souhaiteriez travailler, ainsi que des disponibilités de mon cabinet au moment de votre demande de prise en charge.
  • Est-ce que les exercices que vous nous proposerez nous garantiront de trouver les bonnes solutions à nos problèmes?
    Selon l'objectif qui sera défini par le couple, je proposerai des exercices adaptés. En revanche, ce qui va se jouer pour le couple concerne les réponses qui seront données par chacun des partenaires. Et bien souvent ce seront vos réponses qui vous permettront de trouver progressivement des solutions, ou alors qui vous permettront de voir qu'il serait peut être temps de vous séparer. Les exercices vous garantissent d'avoir des éléments d'information supplémentaires pour avancer dans vos réflexions. Ce sont aussi des supports pour favoriser le dialogue et l'expression des émotions. Par ailleurs, malgré les sentiments amoureux qui existent, les chemins peuvent être amenés à se séparer. Les exercices pourront faire ressortir une solution qui ne sera pas évidente à entendre, ni à accepter, pour l'un des membres du couple ou pour les deux. Quoi qu'il en soit, je ne prendrai aucune décision à la place du couple. Cependant, je pourrai suspendre un accompagnement pour demander aux 2 partenaires d'avancer dans une thérapie individuelle. Car cela peut aussi faire ressortir la nécessité de travailler sur des problématiques individuelles. Puis, ils pourront revenir vers moi pour faire un bilan afin de clôturer leur thérapie de couple ou pour la reprendre si besoin.
  • Nous avons une demande spécifique qui ne nécessite pas obligatoirement d'entamer une thérapie de couple au long cours. Est-ce possible de vous consulter?
    Je m'adapte en fonction du type de demande qui m'est adressée, et selon mon évaluation de la relation lors de la première séance. Des consultations de soutien pourront être envisagées sous différente forme ou une thérapie de couple avec des séances régulières. Je ferai une proposition. Le couple prendra ensuite sa décision.
  • Si mon couple vous consulte, pouvez-vous le sauver?
    J'apporte une aide pour permettre aux deux partenaires d'avancer ensemble dans leur réflexion, et éventuellement pour qu'ils puissent décider des changements qu'ils souhaiteraient mettre en place au sein du couple, afin que la relation se poursuive dans de meilleures conditions. Je ne décide pas des sentiments, des émotions, des comportements, des envies, des besoins, de l'engagement, des événements passés et à venir, ni de l'investissement de chacun dans la relation. Comme pour un accompagnement individuel, il n'y a pas de prédiction. Sauver le couple appartient pleinement aux membres du couple, à leur capacité de se mobiliser pour le sauver. Prendre soin de la relation est à intégrer au quotidien, même après la thérapie.
  • Je souhaite faire une thérapie de couple mais mon conjoint/ma conjointe n'est pas intéressé(e). Pouvez-vous nous recevoir?
    Un échange téléphonique sera indispensable avec les deux partenaires avant de convenir d'un rendez-vous. Si les résistances de votre conjoint(e) sont trop importantes, aucun rendez-vous ne vous sera proposé. Si un premier rendez-vous a lieu, et que durant la séance j'observe dans le comportement de l'un des partenaires qu'il y a un refus à investir l'espace que je propose, voire un non respect de mon cadre de travail, il n'y aura aucun accompagnement de proposé au couple. En revanche, si l'un des deux souhaitait être accompagné(e) en individuel lorsque l'autre partenaire ne veut pas faire de thérapie de couple, cela sera possible.
  • J'ai besoin de consulter une psychologue pour des séances individuelles. Pouvez-vous m'accompagner?
    Lorsque je suis la psychologue du couple, je reste dans une position de neutralité afin d'être soutenante pour les deux partenaires. Dans l'éventualité où vous auriez besoin de consulter individuellement (psychothérapie ou thérapie psychocorporelle), une orientation vers des confrères sera nécessaire.
  • Nous pensons qu'une partie de nos problèmes de couple est liée à des problèmes familiaux, notamment avec nos enfants. Pouvons-nous faire une thérapie familiale avec vous?
    Si le couple a identifié une partie des origines de ses souffrances, il peut envisager de faire une thérapie de couple et une thérapie familiale en parallèle, mais au sein de deux cabinets distincts. Premièrement, je ne propose pas de thérapie familiale. Deuxièmement, pour des raisons de neutralité vis-à-vis de l'ensemble des membres de la famille, il est souhaitable que la thérapeute familiale soit différente de la thérapeute du couple.
  • Recevez-vous les enfants et les adolescents pour des consultations psychologiques?
    Je reçois uniquement les adolescents pour la thérapie psychocorporelle (sophrologie).
  • Est-ce qu'un adolescent peut venir seul à ses séances de thérapie psychocorporelle?
    La présence d'un représentant légal est obligatoire pour la première consultation d'un adolescent. Pour les séances de suivi, il pourra se présenter seul. Les parents seront tenus de s'organiser en conséquence pour assurer le règlement de ses séances.
  • J'insiste pour que mon enfant entame un protocole car on m'a dit que la sophrologie serait adaptée à son problème. Peut-il avoir un nouveau rendez-vous?
    J'accompagne uniquement les personnes qui veulent être suivies. L'adhésion de votre enfant est indispensable. Par ailleurs, il existe d'autres soins qui pourront peut être lui convenir. Je respecterai son refus. Je ne lui donnerai pas de 2ème rendez-vous.
  • Puis-je avoir un retour de la séance qui s'est déroulée avec mon enfant?
    Je laisse le soin aux adolescents de faire un retour à leurs parents, que ce soit pour expliquer leur accord, ou leur refus, d'être accompagnés dans mon cabinet. S'il y a une prise en charge, ce sera également aux adolescents de décider s'ils souhaitent partager avec leurs parents ce qu'ils vivent durant leurs séances. Si j'estime que la problématique de votre enfant nécessite une autre prise en charge, ou d'autres prises en charge en parallèle, bien évidemment vous en serez informés.
bottom of page